La vie après un accident vasculaire cérébral

Lausanne, le 29 octobre 2016 — La journée mondiale de l’AVC aura lieu le 29 octobre 2016. En Suisse, environ 16 000 personnes par an sont victimes d’un accident vasculaire cérébral (AVC), appelé aussi attaque cérébrale. Les conséquences d’un AVC peuvent être visibles, mais aussi invisibles. FRAGILE Suisse accompagne ces personnes et leurs proches pour les aider à retrouver leur place dans la vie.

 

Lors d’un AVC, chaque seconde compte. Plus la prise en charge est rapide, plus les risques de séquelles diminuent. Malgré tout, l’urgence passée, l’accident conduit très souvent à des répercussions sur la personne concernée: les handicaps visibles (paralysies, troubles moteurs et sensoriels, troubles de l’équilibre) et les nombreux handicaps invisibles (grande fatigabilité, troubles de la mémoire, de l’organisation, de la réflexion, de la gestion du comportement social, des émotions ou du langage) bouleversent profondément la vie des personnes cérébro-lésées. L’AVC est la cause la plus répandue de handicaps à l’âge adulte. Sandra J. en a fait la douloureuse expérience. Victime d’un AVC à l’âge de 44 ans, cette mère de trois enfants n’a gardé aucune lésion physique grâce à la rapidité des secours, mais des troubles neuropsychologiques subsistent. Après seulement deux semaines, elle a recommencé à travailler, mais rien n’était comme avant son attaque: «De l’extérieur, on ne voyait rien, mais intérieurement, j’étais à bout de force», se souvient-elle.

 

FRAGILE Suisse offre un soutien aux victimes de lésions cérébrales

Souvent, les personnes ne savent pas vers qui se tourner. Il arrive qu’elles aient l’impression que leur entourage ne les prend pas au sérieux. Épuisées, elles souffrent souvent de troubles de la concentration et de l’attention, se fatiguent très vite, ont des pertes de mémoire et il arrive qu’elles présentent aussi des problèmes d’élocution. Pour soutenir les personnes concernées et leurs proches, les conseillères de la Helpline leur répondent par téléphone au 0800 256 256, par e-mail ou les reçoivent sur rendez-vous. Elles soutiennent les personnes concernées pour les aider à trouver des solutions spécifiques à leurs besoins: retour à domicile, problèmes liés au travail ou au logement, situation financière délicate, questions d’assurance sociale ou d’AI, choix de thérapies, réadaptation... Les conseillères accompagnent les victimes dans leur nouvelle vie et sont aussi présentes pour les familles dans les périodes de crise ou sur le long terme.

 

Les prestations de FRAGILE Suisse

Depuis plus de 25 ans, FRAGILE Suisse soutient les personnes cérébro-lésées ainsi que leurs proches. Elle informe et sensibilise le public et les professionnels aux lésions cérébrales et à leurs conséquences visibles et invisibles. Dans toute la Suisse, l’organisation offre les prestations suivantes: service d’aide-conseil (Helpline), accompagnement à domicile, cours et formation pour les personnes concernées, mais aussi pour les professionnels, coaching et aide à la réinsertion des personnes cérébro-lésées.