Rédiger un testament

Vous pouvez rédiger vous-même votre testament à tout moment, sans notaire et sans témoins. Pour que le testament soit juridiquement valable, seules quelques conditions sont nécessaires : le texte doit être écrit entièrement à la main et muni de la date, de l’indication du lieu et de la signature de l’auteur. Si le testament porte atteinte aux parts réservataires, il n’en perd pas pour autant sa validité. Les héritiers réservataires ont cependant le droit de le contester et d’exiger leur part de l’héritage. A condition de ne pas violer la loi, vous pouvez exprimer tous vos vœux et désirs dans votre testament.

 

Contenu d’un testament (voir exemple ci-dessous): 

  • Titre: "Ceci est mon testament" ou "Mes dernières volontés"
  • Prénom et nom, date de naissance, lieu d’origine/nationalité, adresse de l’auteur du testament
  • Dispositions proprement dites
  • Lieu (où le testament est rédigé)
  • Date exacte, précisant le jour, le mois et l‘année 
  • Signature de l’auteur du testament

 

Si vous désirez modifier votre testament, il est préférable de le récrire en entier et de déclarer que ce testament annule les dispositions prises auparavant. 

 

Pour instituer des héritiers et attribuer des legs, il suffit d’utiliser des phrases simples.

 

Exemple pour l’institution d’héritiers:

 

"A titre d’héritiers de ma succession, j’institue à parts égales Madame Sylvie Dupont, (adresse), et Fragile Suisse, Badenerstrasse 696, 8048 Zurich"

 

Exemple pour les legs:

 

Avec un legs (dans les limites de la quotité disponible), vous pouvez attribuer une partie de vos biens et de votre fortune à une personne ou à une institution. Par exemple, de cette manière:

 

"Je lègue mon appartement de vacances à mon neveu, Stéphane Durand, et tous mes bijoux à ma nièce, Véronique Blanc. Sur ma fortune, j’attribue un legs de 50 000 francs à Fragile Suisse, Badenerstrasse 696, 8048 Zurich, le reste allant à mon compagnon, Yves Petit".

 

La formulation suivante a le mérite d’être claire et est donc recommandée: 

 

"Je limite la part de ma succession revenant aux membres de ma parenté aux réserves héréditaires prévues par la loi."

 

Cette formulation permet de prévenir tous les changements qui peuvent se produire parmi la parenté, par exemple le décès prématuré des parents dont la réserve héréditaire est protégée.

 

Pour éviter les conflits avec les testaments établis précédemment (les promesses données par lettre y sont assimilées), la formulation suivante s’est imposée :

 

"J’annule toutes mes dispositions antérieures."

 

Le testament peut à tout moment être librement établi ou modifié. L’intéressé peut le faire lui-même par écrit. Si désiré, un notaire peut également rédiger et certifier le testament (testament notarié). Cette solution est par exemple recommandée lorsque le testateur a de la peine à lire et à écrire ou lorsque la situation soulève des incertitudes.  

 

Conservez le testament en lieu sûr. Tous les cantons disposent d’un service officiel qui veille à ce que le testament soit envoyé aux autorités chargées de son ouverture après le décès du testateur. Veuillez vous renseigner pour savoir à quel service vous adresser dans votre canton. Evitez de conserver votre testament dans le coffre-fort d’une banque. Il existe des banques qui, après le décès d’une personne, refusent d’ouvrir le coffre si on ne lui présente pas de certificat d’héritier. 

 

Exemple de testament