Facteurs de risque

Les personnes qui ont déjà eu un AVC ou une mini-attaque présentent un risque notablement plus élevé de subir un AVC. Le risque d’AVC croît également avec l’âge.

Le risque augmente en présence de plusieurs maladies, à commencer par l’artériosclérose, 
une altération des vaisseaux sanguins.
L’artériosclérose est favorisée par :

  • hypertension (tension artérielle élevée)
  • consommation de tabac
  • troubles du métabolisme des graisses/taux de graisses élevé dans le sang
  • maladies cardiaques

Autres facteurs de risque :

  • surpoids, mauvaise alimentation
  • consommation excessive d’alcool
  • migraines
  • prise de la pilule contraceptive pendant de nombreuses années
  • stress intense et prolongé

Prévention

Un AVC ne surgit pas en quelques minutes, il est le résultat d’une évolution sur plusieurs décennies. La prévention est essentielle. N’attendez pas le premier signal d’alarme pour y penser!

  • Contrôlez votre tension régulièrement, toujours au même moment, à l’aide d’un appareil spécifique ou chez votre médecin. En prenant des médicaments contre l’hypertension, vous diminuez de 40% le risque d’AVC. 

  • Renoncez au tabac. Ne pas fumer abaisse le risque d’AVC de 20%.

  • Optez pour une nourriture saine et évitez l’embonpoint. La Société suisse de nutrition offre plus d’informations: www.sge-ssn.ch

  • Évitez ou réduisez le stress. Cherchez à vous détendre en faisant par exemple du yoga ou de la méditation.

  • L’exercice ou l’entraînement régulier contribue aussi à la détente. L’effort sportif est suivi d’une détente bienfaisante. La tension artérielle baisse, on se sent agréablement fatigué, relaxé et calme. Faites de l’exercice tous les jours pendant au moins 30 minutes. Sans excès, mais de manière à transpirer.

  • Les check-ups réguliers chez votre médecin contribuent à la prévention.