Traumatisme cranio-cérébral

Un traumatisme cranio-cérébral (TCC) est une blessure à la tête qui lèse le cerveau, les méninges, les vaisseaux sanguins et l’os du crâne. Il n’y a pas forcément de TCC lorsqu’il y a fracture du crâne ou en cas de plaie ouverte à la tête.

 

Si la blessure est grave, elle peut entraîner une hémorragie cérébrale ou des œdèmes cérébraux (accumulation de liquide dans ou autour du cerveau). Au point d’impact et au point opposé, des vaisseaux peuvent se rompre et la substance cérébrale peut être lésée.


Un traumatisme cranio-cérébral est classé selon trois niveaux d’après l’échelle de Glasgow, en fonction de la gravité de la lésion cérébrale et des déficits fonctionnels constatés.

Faits et chiffres

Selon les statistiques de l’assurance-accidents, entre 3'000 et 5'000 personnes sont victimes chaque année en Suisse d'un traumatisme cranio-cérébral.
En savoir plus

Causes d'un TCC

Un traumatisme cranio-cérébral est provoqué par un choc violent à la tête. Ce choc peut résulter d’un accident ou d’un coup à la tête. La plupart des TCC sont dus à des accidents de la circulation, du sport ou du travail. En Suisse, les traumatismes crâniens résultant de l’usage de la violence sont en augmentation. Chez les nourrissons et les enfants en bas âge, les lésions peuvent être consécutives à un traumatisme par secouement. Celui-ci peut avoir une issue fatale.

Prévention

Un comportement plus prévenant et moins agressif sur la route, dans le sport et le jeu, contribue à prévenir les TCC. Protégez-vous en portant un casque, utilisez les ceintures de sécurité et ne vous laissez pas distraire quand vous êtes au volant. Il faut redoubler d’attention lorsqu’on est très fatigué ou stressé. Evitez les situations dangereuses, dans le travail, les loisirs ou à la maison.


Plus d’infos sur la prévention des accidents sur les sites de la
SUVA et du Bureau de prévention des accidents bpa.