Echelle de Glasgow

Les traumatismes cranio-cérébraux (TCC) sont classés en fonction du niveau de conscience du patient, sur l’échelle dite de Glasgow (Glasgow Coma Score, GCS). Trois niveaux sont définis en fonction des réactions du patient à différents stimuli. Ces trois niveaux reflètent des degrés différents de gravité des lésions et des troubles des fonctions cérébrales.

 

Les trois niveaux de l’échelle de Glasgow:

  • TCC de 1er degré (15 à 13 points)
    Correspond à une commotion cérébrale. Un traumatisme cranio-cérébral léger peut causer une altération passagère des fonctions cérébrales: perte de conscience de courte durée, troubles réversibles de la mémoire et de l’orientation, par exemple. En règle générale, l’exploration au scanner ne révèle pas de lésions au cerveau. Un traumatisme même léger ne doit pas être sous-estimé. Consultez un médecin et suivez ses recommandations.
     
  • TCC de 2e degré (12 à 9 points)
    Selon la localisation de la lésion cérébrale, des déficits neurologiques peuvent entraîner des handicaps visibles ou invisibles permanents.

  • TCC de 3e degré (8 à 3 points)
    Les TCC sévères s’accompagnent de troubles végétatifs et neurologiques graves. Le coma et le coma vigile sont souvent la conséquence d’hémorragies cérébrales et d’une hypertension intracrânienne. Un TCC de 3e degré peut entraîner le décès du patient.