Tumeur cérébrale

Les tumeurs du système nerveux central touchent le cerveau ou, plus rarement, la moelle épinière. Elles résultent d’une multiplication de cellules dans le système nerveux central et peuvent être malignes ou bénignes (c’est-à-dire cancéreuses ou non).

 

Une tumeur bénigne du cerveau n’en est pas moins dangereuse: en faisant pression sur les structures cérébrales qui l’entourent, elle peut altérer des fonctions vitales. Avec l’augmentation du volume d’une tumeur, la pression intracrânienne s’élève. Comme les os du crâne ne sont pas extensibles, les conséquences peuvent être dramatiques.

Faits et chiffres

Les tumeurs malignes du cerveau et de la moelle épinière sont rares. Elles représentent 1,6 % de l’ensemble des cancers. Chaque année en Suisse, environ 600 personnes développent une tumeur maligne du cerveau.

(Source: La Ligue suisse contre le cancer, 2015)

Quels sont les signes d’alerte?

Les symptômes peuvent fortement varier selon la localisation, la taille et le type de tumeur cérébrale. De possibles signes qui doivent nous alerter sont: maux de tête, vertiges, nausées, troubles de la vue, crises d’épilepsie.

Reconnaître les symptômes

Traitements

Le traitement peut faire appel à la chirurgie (ablation de la tumeur) et, en cas de tumeur cancéreuse, à la radiothérapie, à la chimiothérapie ou encore à la combinaison de ces méthodes. Les symptômes tels que les maux de tête, les vomissements et les crises d’épilepsie font également l’objet d’un traitement ciblé. Souvent, une psychothérapie de soutien se révèle précieuse.



La Ligue suisse contre le cancer a publié une brochure d’information sur les différents types de tumeur, leur diagnostic et leur traitement.
Lire la brochure en format PDF.