Qui a droit à une allocation pour impotent ?

La personne qui, en raison d’une atteinte à la santé, a besoin de l’aide d’autrui pour accomplir certains actes de la vie quotidienne - se vêtir, s’asseoir, manger ou faire sa toilette, par exemple - a droit à une allocation pour impotent. On distingue trois degrés d’impotence : légère, moyenne et grave. L’existence d’un besoin d’accompagnement pour faire face aux nécessités de la vie influence également le montant des prestations. Le droit aux prestations prend naissance quand l’impotence dure sans interruption notable depuis un an, que la personne assurée a son domicile en Suisse et ne touche pas de prestations de l’assurance-accidents ou de l’assurance militaire.

 

L’AVS accorde elle aussi des allocations pour impotent. Leur montant diffère cependant de celui des allocations octroyées par l’AI. La caisse de compensation cantonale renseigne à ce sujet.