Vivre chez soi – avec ou sans soutien

Maintenir à domicile une personne cérébro-lésée peut s’avérer une tâche ardue et astreignante pour les proches. Il s’agit d’une décision à laquelle il faut mûrement réfléchir.

 

Il est utile que la personne cérébro-lésée revienne vivre chez elle quelques jours pour faire un essai. Ce séjour permettra de tirer au clair les questions suivantes : faut-il prévoir des aménagements ? Des moyens auxiliaires ? Quel est le temps à consacrer aux soins et à l’assistance ?

 

C’est souvent pendant ce premier séjour d’essai que les handicaps invisibles se manifestent et qu’on mesure l’étendue de leurs conséquences.

 

Soutien

Vous pouvez faire appel aux prestations des Services d’aide et de soins à domicile, de la Croix-Rouge Suisse, de personnes de votre voisinage ou de services de relève privés ou à l’Accompagnement à domicile de FRAGILE Suisse. 

 

La plupart des thérapies peuvent être poursuivies dans un centre de jour ou en ambulatoire.

 

Pour d’autres informations, voir notre Guide pour les proches de FRAGILE Suisse (à commander ici).

 

Pour plus d'informations:

Voir notre liste de liens utiles.