Historique

FRAGILE Suisse soutient depuis plus de vingt ans les personnes cérébro-lésées et leurs proches en les conseillant, en leur proposant des cours et un accompagnement, et en favorisant l’entraide.

 

2017

Déménagement de la direction de l'association faîtière à Badenerstrasse 696, Zurich Altstetten et réunion de tous les départements sous le même toit.

 

2015

FRAGILE Suisse fête son 25e anniversaire.

2013

FRAGILE Suisse est présente dans toute la Suisse par l’intermédiaire de onze associations régionales. Celles-ci comptent au total plus de 5600 membres. FRAGILE bénéficie du soutien de quelque 30 000 donatrices et donateurs.

2007

L’étude Korpès-Piérart est rendue sur les besoins des personnes cérébro-lésées et de leurs proches, et sur la définition des prestations nécessaires en Suisse romande (HEF-TS Fribourg, février 2007). Suite à ce rapport, un poste est créé pour l’information et la communication en Suisse romande.

2006

Extension de la Helpline à la Romandie.

2003

Les permanences téléphoniques font place à la «Helpline», service gratuit d’aide-conseil par téléphone de FRAGILE Suisse, au 0800 256 256. Chaque année, 3300 personnes font appel à cette aide immédiate et aisément accessible. Le conseil est professionnel, gratuit et anonyme. Fondation de l’association régionale Argovie-Soleure. La même année, l’Accompagnement à domicile pour personnes cérébro-lésées est lancé à Bienne et à Berne.

2002

Fondation de l’association régionale de Suisse centrale.

2001

Création de l’Académie FRAGILE Suisse, qui propose des cours pour les personnes cérébro-lésées, les proches et les professionnels. L’entraînement de la mémoire constitue l’un des sujets de prédilection des participants. D’autres thèmes suscitent l’intérêt: mouvement et exercice, gestion du changement, aides pratiques dans la vie quotidienne, informatique et développement de la personnalité. Chaque année, l’Académie organise entre cinquante et septante cours.

1999

Fondation des associations régionales Saint-Gall et Berne.

1998

L’association régionale valaisanne voit le jour.

1997

Le premier service d’aide-conseil par téléphone est créé en avril. FRAGILE Suisse rassemble 4267 membres. L’Office fédéral des assurances sociales reconnaît l’association nationale FRAGILE Suisse comme organisation faîtière. Le premier groupe d’entraide est créé à Saint-Gall, tandis qu’une association régionale est constituée à Bâle.

1996

L’ASTCC prend officiellement le nom de «FRAGILE Suisse». L’organisation compte désormais 3381 membres. Création de l’association zurichoise pour les personnes cérébro-lésées.

1995

L’ASTCC installe ses bureaux à la Beckenhofstrasse 70, à Zurich.

1994

La fondation ZEWO attribue son label de qualité à l’ASTCC. Le journal «FRAGILE Extra» paraît pour la première fois. L’ASTCC réunit 2389 membres.

1993

L’ASTCC compte 1681 membres.

1992

Dans le canton de Vaud, une association pour les personnes traumatisées cranio-cérébrales est fondée. Un nouveau groupe d’entraide se forme en Suisse centrale. L’ASTCC rassemble 1039 membres individuels et 44 personnes morales.

1991

La première assemblée générale a lieu dans le canton du Jura. Les premiers groupes d’entraide pour proches et personnes cérébro-lésées voient le jour à Bâle, Saint-Gall, Zurich et dans l’Oberland zurichois.

1990

Le 23 juin, l’Association suisse pour les traumatisés cranio-cérébraux (ASTCC) est fondée à l’Hôpital de l’Île, à Berne. Sa tâche la plus urgente consiste à assurer un conseil téléphonique: les permanences téléphoniques de Biasca, Lausanne et Winterthour reçoivent de nombreux appels. La même année, le premier séminaire d’information pour les avocats-conseils est organisé. Un groupe de proches se constitue à Aarau.

1989

Des représentants de ces groupes d’entraide et de Pro Infirmis, des neurologues et des neuropsychologues se rencontrent et décident de fonder une organisation d’envergure nationale. Son but: rassembler leurs forces et constituer un lobby en faveur des personnes cérébro-lésées et de leurs proches. Une association pour les personnes traumatisées cranio-cérébrales est créée à Genève.

1987

Madame Erika Schwob fonde « l’association pour les personnes cérébro-lésées et leurs proches » avec quelques anciens camarades de classes. Les premiers dépliants pour le groupe cible sont imprimés et le nombre de membres augmente constamment.

 

En raison des nombreuses réactions et du grand intérêt porté au sujet des lésions cérébrales, le premier groupe d’entraide a pu être formé à Berne au printemps 1987. Peu après d’autres groupes se sont formés à Zurich, à Lucerne et en Suisse occidentale. 

 

1986

L’émission radio avec le thème „Handicap“ est diffusée le 1er novembre 1986 sur DRS 2. Dans sa contribution, Madame Erika Schwob, psychologue, attire l’attention des auditeurs sur l’encadrement médical insuffisant des personnes cérébro-lésées. Elle fait appel aux personnes concernées de se manifester par téléphone ou par courrier afin de créer un groupe d’entraide.

 

1970

La circulation routière est en forte augmentation et, avec elle, le nombre d’accidents. La fréquence des lésions cérébrales résultant d’un traumatisme suit une évolution parallèle. Le système de santé n’est pas préparé à ce phénomène. Les possibilités de réadaptation et de traitements spécialisés sont trop rares. Parmi les personnes touchées, les proches et les professionnels, les choses commencent à bouger: des groupements qui se mobilisent pour les personnes cérébro-lésées voient le jour.