Faits et chiffres

En Suisse, aucune étude globale ne recense les TCC légers, moyens ou graves. Quelques études et statistiques sur la fréquence et les causes des TCC en Suisse:

  • Quelque 12'000 personnes sont victimes chaque année d'un accident à l'origine d'un traumatisme cranio-cérébral (Service de centralisation des statistiques de l'assurance-accident - SSAA, chiffres valables pour 2010). Quelque 3000 traumatismes cranio-cérébraux sont dus à un accident de la route (1200 en voiture, 100 à vélo, 800 à moto, cyclomoteur ou scooter, 200 à pied). 55 % des victimes ont moins de 40 ans. Le SSAA recence uniquement les accidents de personnes qui exercent une activité professionnelle. Ses statistiques ne tiennent donc pas compte de tous les accidents (pour les retraités, les enfants et les personnes qui exercent une activité rémunérée moins de 8 heures par semaine).
    Voir les statistiques de l’assurance-accidents.

  • Selon l’étude  menée par le réseau de recherche Pebita, quelque 715 personnes subissent chaque année en Suisse un traumatisme cranio-cérébral grave. Parmi elles, 40% sont victimes d’un accident de la circulation. Chez les enfants et les jeunes adultes, le TCC est la cause de décès la plus fréquente. 
    Voir l’étude Pebita.
     
  • En Suisse, les blessures à la tête résultant d’altercations violentes sont en augmentation, comme le démontre l’étude de l’Hôpital de l’Île de Berne, Are Times Getting Tougher? (2007). En 2011, la Suva a contribué au débat sur ce sujet en menant une étude basée sur les données de tous les assurés selon la LAA. 
    Lire l’étude de la Suva en format PDF.